Découvrons comment notre spiruline est cultivée, sous le soleil des Pyrénées...

Nos serres parmi les pommiers

La culture est réalisée sous serres, à l'abri des diverses pollutions aériennes dans un site naturel, à une altitude de 700 mètres sous le soleil méridional.
 

Une production de qualité

« Une culture de spiruline, c’est une surveillance de chaque instant, comme le lait sur le feu  ! » Du mois d’avril au mois de novembre nous vivons aux rythmes de la spiruline. Il faut veiller à une bonne agitation, un bon ombrage, des niveaux d’eaux stables, des bassins propres. La nourriture des bassins est effectuée chaque jour afin de garantir à la spiruline en quantité juste, minéraux et oligos qu’elle sait si bien nous rendre de façon assimilable pour notre organisme.


Notre culture est réalisée sans aucun fongicide, herbicide, ni insecticide. 

Une question de spirales

Nos spirulines sont toujours spiralées !

 

Spiralée ! C’est bien sur dans la définition de la spiruline et pourtant bon nombre de celles vendues dans le commerce ne le sont pas ! 

Une eau de grande qualité

Une culture de spiruline de qualité passe par une eau de qualité. Nous bénéficions dans la vallée de canaux d’irrigation provenant directement de la montagne. Les sources de la Rotja à 2400 m d’altitude s’écoulent au cœur de la réserve naturelle de Py avant de se diviser en canaux.
 

L'ensemencement printanier

L'hiver, la spiruline ne pousse pas : elle attend que les conditions soient favorables. Nous conservons 2 bassins sur 8. Bien ombrer, les spirulines vont s'allonger et se diviser de nouveau dès le mois de mars. Début avril, ses bassins bien concentrés serviront au réensemencement printanier.

Le temps des récoltes est arrivé !

Début mai, lorsque tous les bassins sont ensemencés et bien concentrés en spirulines les récoltes commencent. L’art est de récolter un peu chaque jour afin de maintenir une concentration optimale en spirulines pour la santé du bassin. Nous récoltons par filtration sur des toiles de 40 microns. C’est la première étape de la matinée de 7 h à 9 h. La biomasse récoltée est ensuite préssée pour enlever un maximum d'eau, puis cette pâte de spiruline est façonnée sous forme de spaghettis de 2 mm pour un séchage optimal à basse température. Vers 13h la récolte est terminée et la spiruline restera au séchoir jusqu'en fin d'après midi avant d'être ramassée puis conditionnée pour être analysée avant la mise sur le marché.